Mon suppléant

Né d’une mère institutrice et d’un père artisan menuisier le 31 décembre 1976 à Brétigny-sur-Orge, David Derrouet  a toujours vécu en Essonne.

D’abord engagé au sein de sa propre association de lutte contre le racisme, il s’est ensuite engagé au parti socialiste en 1995.

Après s’être installé en 2000 à Fleury-Mérogis, son engagement l’a poussé à rejoindre la vie politique locale ; il a été élu adjoint au maire en 2001 jusqu’en 2008.

A côté de son mandat électoral David Derrouet menait une vie professionnelle engagée : aux côtés de Marie-Noëlle Lienneman, vice présidente du Parlement européen, puis en tant que directeur de cabinet du Maire de Juvisy-sur-Orge. Il a ensuite dirigé une société de formation des cadres sur l’élaboration des projets de ville et des aménagements urbains.

Le 5 décembre 2009, David Derrouet a été élu Maire de Fleury-Mérogis puis nommé vice-président de l’agglomération du  Val d’Orge.

Dès son élection, David Derrouet a fortement œuvré pour une véritable réforme de la justice, notamment en étant en contact permanent avec les agents de la plus grande maison d’arrêt d’Europe. Comme maire et vice-président de l’agglomération du Val d’Orge, chargé de la cohérence territoriale, il s’est fortement investi pour la création d’emplois au sein des zones d’activité mais également pour le développement des transports publics, aujourd’hui notoirement insuffisants ou à améliorer.

Enfin face à la pénurie de logements pour toutes les classes d’âge, David Derrouet a lancé de vastes programmes urbains qui offriront des logements adaptés aux profils de celles et ceux qui veulent acheter ou louer.

Dès le lancement des primaires socialistes, David Derrouet a été un des premiers hommes politiques essonniens à apporter son soutien plein et entier à François Hollande pour sa désignation comme candidat à la Présidence de la République. Il n’a cessé depuis lors d’œuvrer pour l’élection du nouveau Président de la République.